Mesures prises suite aux attentats du 13 novembre

Le Préfet a convoqué les maires des communes du Nord pour un échange vendredi 20 novembre 2015. 

Les premières décisions ont été relayées et expliquées dans les médias :

- Etat d'urgence étendu à 3 mois en cours de vote au Sénat, ce qui attribue aux Préfets des pouvoirs exceptionnels,
- 25 perquisitions ont déjà eu lieu dans le Département et la traque continue,
- Contrôles rétablis aux frontières, sur A16 et réseau secondaire, de façon fixe ou aléatoire,
- Déploiement des forces de l'ordre (police, douanes, gendarmes) pour contrôler et surveiller les lieux sensibles, avec le renfort de 330 militaires,
- Appel aux réservistes,
- Coopération avec les communes, les polices municipales et la population,
- Entre 20 h et 8 h: interdiction de vendre des boissons alcoolisées à emporter,  interdiction de boire sur la voie publique des boissons alcoolisées ou en bouteilles de verre.

Son message : La menace est encore là, mais  tous les moyens de l'Etat sont en place pour préserver la sécurité dans l'espace public. Des consignes ont été passées aux gestionnaires des espaces privés (entreprises, universités,  centres commerciaux, hôpitaux, trains...). La vie économique et culturelle doit continuer en France. Les sorties et voyages scolaires sont de nouveau possibles. Pour ce qui concerne les manifestations publiques, et en particulier celles en plein air, le Maire doit évaluer avec les organisateurs les dangers réels et les conditions nécessaires pour assurer la sécurité. Une vigilance accrue est demandée à chaque citoyen : ne pas oublier des sacs ou colis dans un lieu public, et signaler les faits suspects en mairie.


Nous appelons les Berguois à garder confiance dans les institutions républicaines et les forces de l'ordre.